Le guide de l’apnée du sommeil

Apnée du sommeilL’apnée du sommeil est un syndrome assez fréquent qui touche environ 8 % de la population française. Or beaucoup de français ignore en souffrir.

 

Mécanisme de l’apnée du sommeil

Ces apnées du sommeil sont caractérisées par plusieurs arrêts de la respiration durant votre sommeil. Ceci est du à une obstruction de votre pharynx, organe situé dans la gorge et permmetant la respiration. Le pharynx étant constitué de tissus mous, il reste ouvert à cause de la tension exercée par certains muscles, qui vont en quelques sortes écartées ses parois. Mais quand vous dormez, ces muscles vont se relâcher, et le pharynx sera similaire à un tissu mou, à travers lequel on essaye d’aspirer de l’air. Le fait d’aspirer de l’air par ce tuyau entraîne des turbulences dans ce dernier et créé un bruit sourd : c’est le ronflement. Si les parois du pharynx se relâche complètement, le tuyau sera bouché, l’air ne pourra plus passer, c’est l’apnée du sommeil. L respiration ne recommencera que quand vous vous réveilleré par réflexe (même si vous ne vous en rendez pas compte), ce qui permettra aux muscles du pharynx de se contracter à nouveau afin de laisser passer l’air.

Si vous faites de l’apnée du sommeil, au cours de la nuit on peut compter des dizaines voire des centaines d’apnées, qui seront la plupart du temps accompagnées de micro-réveils. C’est pour cela que les personnes atteintes pas cette maladie d’apnée du sommeil ont un sommeil moins réparateur.

 

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Voici la liste des principaux symptômes rencontrés chez les personnes atteintes d’apnée du sommeil :

  • Un ronflement très bruyant, durant toute la nuit, et se répétant quasiment toutes les nuits.
  • Une sensation de grande fatigue au réveil, et des somnolences au cours de la journée, notamment en cas de lecture ou devant la télévision.
  • Un surpoids. En effet, il a été prouvé que les personnes ayant des apnées du sommeil prennent plus facilement du poids que les autres.
  • Des difficultés de mémoire et de concentration.
  • Une hypertension artérielle.
  • Une irritabilité due au manque de sommeil
  • Une diminution de la libido.
  • Une diurèse plus importante, vous devrez vous levez pour aller uriner plusieurs fois par nuit.

Tous ces symptômes sont handicapant pour votre travail, votre vie sociale, votre vie familiale et pour vous-même. De plus, les risques d’accident de la route sont considérablement augmentés. Sur le long terme le risque de crise cardiaque (infarctus) et d’accident vasculaire cérébral est accrue chez les personnes souffrant d’apnées du sommeil. La maladie diminue donc l’espérance de vie si elle n’est pas traitée.

 

Les différents traitements de l’apnée du sommeil

Les traitements de l’apnée du sommeil seront différents selon les personnes. Dans tous les cas, il faudra tout de même diminuer les facteurs de risques de ronflements et d’apnée du sommeil, comme la consommation d’alcool le soir ou la prise de somnifères. (Notamment les benzodiazépines qui sont absolument contre-indiquées en cas d’apnée du sommeil)

Dans les cas les plus sévères d’apnée du sommeil, un traitement sans risques et très efficace consiste à appliquer une pression positive au niveau des voies aériennes supérieures, afin d’ouvrir le pharynx et respirer normalement. Un flux d’air sera donc envoyé vers vos poumons. Ceci se fait grâce à un masque nasal qui sera apposée durant toute la nuit.

Perdre du poids vous fera le plus grand bien, car un amaigrissent peux vous aider à améliorer les symptômes de l’apnée du sommeil, et éventuellement vous faire arrêtez le traitement de l’apnée du sommeil par masque nasal.

Si vos apnées du sommeil sont peu nombreuses et peu handicapante, un traitement de l’apnée du sommeil chirurgical au niveau de la luette, des amygdales, et du voile du palais peut s’avérer efficace. De même, la pose d’un appareil dentaire durant votre sommeil est indiquée.

Si vos apnées ne surviennent que quand vous dormez sur le dos, pensez tout simplement à dormir sur le ventre !

L’apnée du sommeil ne se déclenche pas spontanément, mais elle s’installe progressivement au cours de la vie, et les personnes atteintes peuvent ne pas se rendre compte de leurs apnées, ou de leur somnolence durant la journée, et pensent parfois simplement à un coup de grande fatigue. Les individus souffrants d’apnées du sommeil ne s’en rendent pas compte la plupart du temps, les bruits extrêmes qu’elles font la nuit ne sont pas perçus par elles, et ce que leur raconte les proches n’est pas crus, puisque pour elles la nuit s’est déroulé paisiblement. Il faudra la plupart du temps beaucoup de temps et d’insistance de la part des proches afin de convaincre l’individu atteint.

 

Il est également important de rappeler que quelqu’un qui « a la tête dans les nuages », est irritable, et a un désintérêt sexuel n’est pas forcément de mauvaise volonté, mais souffre peut-être d’apnée du sommeil. En cas de moindre doute, consultez votre médecin généraliste en expliquant vos symptômes, et surtout ceux que vous signalent vos proches. Il vous dirigera vers un ORL si nécessaire.

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>