Quand consulter un médecin pour cause d’insomnie?

Médecin troubles du sommeilLes besoins en sommeil sont modifiés au cours de la vie. Ils varient avec l’âge, les conditions de vie, … Il est donc impossible de définir les conditions d’un sommeil normal et d’un sommeil pathologique.

En général, il existe deux ressentiments face aux troubles du sommeil. Les personnes disent qu’elles n’ont pas assez dormi, elles sont toujours fatiguées ou qu’elle dorme trop. La plupart du temps, les troubles de l’attention, de la concentration, et de la vigilance doivent vous alertez sur des éventuels troubles du sommeil.

 

Les somnifères en France :

La population française est une des plus consommatrice de somnifères : 20 % des adultes en prennent occasionnellement et 10 % régulièrement. Prendre ponctuellement des somnifères n’a pas d’effets néfastes,et peuvent venir en aide à quelqu’un de toujours fatigué, cependant la prise régulière peut avoir des conséquences non négligeables : trouble de la vigilance, de l’attention, sédation diurne, somnolence, nécessité d’augmenter les doses, … Ces effets indésirables sont plus importants chez les personnes âgées puisque leur fonction rénale, par laquelle le principe actif sera éliminé, est diminuée. La meilleure solution reste donc de trouver les causes de vos insomnies, celles qui font que vous êtes toujours fatigués, et de les traiter.

 

Attention à ne pas garder trop longtemps des troubles du sommeil :

Il est normal de parfois se réveiller la nuit avec un certain stress, des veilles d’examens, lors d’une rupture ou de la perte d’un proche, … Cependant, si vous ressentez un manque de sommeil, que vous êtes toujours fatigué, même après une longue période, cela peut être le signe d’un début de dépression. A ce moment-là, allez consultez votre médecin qui pourra vous aider à remonter la pente. Pour se rendormir, essayer de vous concentrez sur autre chose que vos soucis. Par exemple, effectuer un parcours mental en imaginant votre corps des pieds à la tête, tenter de visualiser la route pour rentrer chez vos parents, partir en vacances, … Si cela ne fonctionne pas, quittez votre lit et installez vous dans un fauteuil avec une faible lumière, et faites ce qui d’habitude vous permet de vous endormir, comme lire un livre, écouter un peu de musique douce, … Tout cela sans regarder l’heure afin de ne pas vous stresser parce que vous allez vous coucher tard et que vous travailler le lendemain.

 

Le syndrome des jambes sans repos touche 8% de la population :

Si vous bougez en permanence avant de vous coucher, ou que vous regardez la télévision debout le soir, vous souffrez peut-être du syndrome des jambes sans repos. Les personnes atteintes décrivent des sensations d’impatience au niveau des jambes, qui sont favorisée par l’immobilité et atténuée par la marche. 8 % des Français serait touché, et cette maladie allonge le temps d’endormissement, et diminue ainsi le temps de repos.

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>