Les généralités à savoir sur le sommeil

Sommeil profondBeaucoup de français (environ 45 % des 25 à 45 ans) pensent qu’ils ne dorment pas assez,  n’ont pas un sommeil profond, manque de sommeil, et ressentent une fatigue extrême. La réduction du temps de sommeil est courant dans notre société, pour diverses raisons, la plus retrouvée étant le travail. Il faut savoir qu’en 50 ans, nous avons perdu en moyenne 1 h 30 de notre précieux sommeil, ce qui peut être l’origine de la fatigue extrême ressentit. Pourtant, avoir un sommeil profond est indispensable car cela permet de rester en forme, et d’avoir une vigilance accrue. En effet, quelqu’un qui est toujours fatigué aura sa vigilance diminuée, incluant la baisse de ses réflexes. Ceci peut entraîner des accidents de la route. En plus de la diminution de cette vigilance, la fatigue extrême peut avoir d’autre répercussion très néfaste sur le corps : prise de poids, diabète, infections, dépression, difficultés d’apprentissage, …

 

Chaque personne possède des besoins différents de sommeil. En effet, dans les cas les plus extrêmes, certains ne dorment que 3 h 30 par nuit, et cela leur suffit amplement pour récupérer. A l’inverse, d’autres ont besoin de 11 h à 12 h pour récupérer, sans quoi ils sont extrêmement fatigués. Cette différence entre chaque individu est déterminé génétiquement, et n’est le choix de personne. Au cours de la vie, les rythmes et les habitudes de sommeil peuvent être modifiés par des évènements entrainant par exemple stress ou anxiété, et par le vieillissement. Pour chaque personne, le sommeil survient toutes les 24 h, grâce à un cycle instauré par le cerveau et sous aucun contrôle : le cycle circadien. Ce cycle tient principalement compte de la luminosité et notre vie sociale. Parfois, ce cycle s’adapte avec un peu de retard ou un peu d’avance, on parle alors de personnes qui « sont du soir » ou « du matin ». Ces derniers individus n’arrivent pas à avoir un sommeil profond le matin, même s’ils se sont couchés très tardivement la veille.

 

Afin de faciliter notre endormissement et avoir un sommeil profond, il est important de se coucher à des horaires réguliers, en effet, plus notre cycle de sommeil sera reproductible dans le temps, plus votre corps en prendra l’habitude et il pourra s’y adapter et vous faire dormir pendant les périodes souhaitées, vous ne ressentirez alors plus la fatigue extrême tant redoutée.

 

Conseil pour s’endormir plus facilement :

Bébé qui dort profondementSi vous vous couchez à 1 h du matin voire plus, cela induit une fatigue extrême le lendemain. Voici  donc quelques conseils qui vous permettrons de vous endormir plus facilement le soir, notamment si vous devez travailler tôt le lendemain matin, et que vous en voulez donc pas ressentir cette fatigue extrême.

  • Boire une tisane peut s’avérer utile, puisqu’elle a des propriétés sédatives.
  • Eviter le café (au moins 6 h avant de vous coucher), l’alcool, les repas copieux, et la cigarette le soir.
  • Proscrire également les écrans donc pas de télévision, jeux-vidéos, ordinateurs, tchatter avec des amis, lire ces articles ;-)
  • Se coucher dès que la sensation de fatigue est ressentit.
  • Ne pas faire de sport 3 à 4 h avant de vous coucher, car la libération d’adrénaline engendrée par l’activité physique vous empêchera de vous endormir. Privilégié le sport en fin d’après midi, afin d’être fatigué au moment de vous coucher, mais pas d’être excité.
  • Pas de sieste prolongée dans la journée. Si vous dormez 2 h en début d’après midi, vous aurez logiquement du mal à vous endormir le soir. Si cela est vraiment nécessaire, une petite sieste de 20 minutes sera largement suffisante pour vous requinquer pour l’après-midi. Même si vous ne vous endormez pas complètement, vous récupérerez. Somnoler suffit amplement, et permettrais selon des études de diminuer les accidents de travail, de conduites, et préviendrais le stress.
  • Eviter les somnifères autant que possible.
This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

One Response to Les généralités à savoir sur le sommeil

  1. Sophie says:

    45% des francais qui ne dorment pas bien! Ca fait un sacré nombre! En fait ce serait utile d’enseigner l’art de bien dormir à l’école. Ainsi la productivité et la forme serait bien plus répandu!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>